La team décrypte : pourquoi il ne faut pas avoir peur de couper ses cheveux

Pour nombre de femmes, les cheveux longs restent un Graal de la beauté, symbole ultime de la féminité. Résultat, elles rechignent à passer sous les ciseaux d’un coiffeur, de peur qu’un « juste les pointes » ne se transforme en coupe au carré. La team R’Factory vous explique pourquoi il ne faut pas paniquer à l’idée de couper quelques centimètres.

Couper un peu = de beaux cheveux plus longtemps

Un rendez-vous chez le coiffeur peut vite devenir une source d’inquiétudes pour celles qui ne veulent pas renoncer à leur longueur, souvent difficilement acquise. Mais les experts de la team R’Factory tiennent à rassurer leurs clientes : un coiffeur capable d’être à votre écoute est un coiffeur qui  ne coupera rien de plus que ce que vous lui demandez.

Ce passage sous les ciseaux est d’ailleurs obligatoire pour garder une chevelure en pleine santé, sans fourches ni signes de détresse. « Attention, couper ses cheveux ne veut pas dire changer de tête obligatoirement« , rappelle Anne-Sophie. « Quelques centimètres permettent de corriger une coupe mal effectuée ou tout simplement redonner de la forme. »

Alors on coupe ?

Le rythme idéal pour s’offrir un petit rafraîchissement ? « Tous les trois mois, de un à deux centimètres pour éviter les fourches”, selon Joana.

Conserver des cheveux à l’aspect soyeux n’est pas le seul atout de ces quelques centimètres coupés. Jacques le rappelle : « Couper les pointes peut revitaliser la chevelure, cela booste la fibre, il ne faut donc pas avoir peur de couper. » D’ailleurs, Joana tient à renchérir : « Les cheveux, ça repousse ! ».

Et, si en dépit de tous vos efforts, vous n’arrivez pas à obtenir la longueur de vos rêves, pas la peine de renoncer aux rendez-vous chez le coiffeur. Jacques a peut-être la solution : « Les extensions » !